Le Processus de Don d’Organes et de Tissus

En Ontario, les dons d’organes et de tissus sont coordonnés et gérés par le Réseau Trillium pour le don de vie. Bien que tous les gens soient des donneurs potentiels, vous pourriez être surpris de constater à quel point il est rare qu’une personne devienne un donneur d’organes, parce que celle-ci doit être maintenue en vie artificiellement pour le devenir. De fait, vous avez cinq fois plus de chances de recevoir une transplantation d’organes durant votre vie que de pouvoir faire un don d’organes. En moyenne, seulement trois pour cent des décès en milieu hospitalier surviennent dans des circonstances qui se prêtent au don d’organes. Ce n’est pas le cas pour le don de tissus, qui peut avoir lieu dans la plupart des cas lorsqu’une personne décède, pourvu que le tissu convienne à une transplantation.

Puisque les occasions de dons d’organes sont relativement rares et qu’elles peuvent sauver des vies, il est important que les Ontariens réfléchissent sérieusement au don d’organes et de tissus, et qu’ils inscrivent leur consentement à donner. Ce faisant, vous prenez essentiellement la décision d’aider à sauver des vies après votre décès en faisant un don d’organes et de tissus. En prenant cette décision, vous donnez espoir aux patients en attente d’une transplantation susceptible de leur sauver la vie ou d’améliorer leur qualité de vie, ainsi qu’à leurs familles.

Votre décision d’inscrire votre consentement est confidentielle. Elle est enregistrée dans la base de données du ministère de la Santé et des Soins de longue durée et n’est divulguée en fin de vie au Réseau Trillium pour le don de vie que lorsque tous les efforts pour vous sauver la vie ont échoué. Des employés spécialement formés communiqueront ensuite les détails de l’inscription aux membres de votre famille lors des discussions qui ont lieu en fin de vie pour les aider à prendre une décision concernant le don. En inscrivant votre consentement à donner, vous libérez votre famille du fardeau de devoir prendre cette décision en votre nom.

Lorsqu’une famille a consenti au don, des tests sont faits pour confirmer la compatibilité médicale des organes et tissus, et pour déterminer quels patients, en attente d’une greffe d’organes, sont le plus compatibles avec les organes disponibles. Pour ce faire, il faut obtenir un bilan médical et social du donneur, qui est semblable au questionnaire à remplir lorsqu’une personne donne du sang. Le personnel du Réseau Trillium pour le don de vie travaille de près avec les professionnels de la santé pour offrir son appui aux familles en deuil pendant qu’elles prennent leur décision et pour s’assurer que le plus grand nombre de personnes possible puisse bénéficier de ce généreux don d’organes et de tissus.

Le prélèvement des organes est effectué dans la salle d’opération par des médecins compétents et respectueux. Le don n’a habituellement pas d’incidence sur les dispositions prises pour les funérailles ou l’enterrement; il se déroule souvent pendant que les familles s’occupent de ces arrangements et annoncent le décès. En fait, cela n’empêche pas que le cercueil soit ouvert. Le Réseau Trillium pour le don de vie reste en contact avec les familles au cours de cette période et les informe lorsque le prélèvement des organes et des tissus est terminé. Il leur donne aussi des renseignements généraux sur les receveurs.

Grâce au programme de soutien aux familles des donneurs, le Réseau Trillium pour le don de vie assure un soutien continu aux familles et leur permet de communiquer avec les receveurs sous le couvert de l’anonymat. Les familles des donneurs sont reconnues et honorées lors d’une Célébration de la vie qui a lieu chaque année. Cette célébration vise à reconnaître et à célébrer les dons extraordinaires qu’ont effectués les familles des donneurs.